Opération Libération des Semences

Opération Libération des Semences

La situation est claire et alarmante
Nous avons perdu 90 % de la Biodiversité mondiale.
La France est le pays qui utilise le plus de pesticides d'Europe (elle en consomme 10 fois plus que les USA).

Depuis 1986 la section "micro-biologie des sols" a été purement et simplement suprimée des facultés mondiales d'agronomie.

Les agronomes ne savent même pas que le sol est vivant !

Nous atteignons des sommets d'abérrations lors de cultures Hors sol où l'on fait pousser des légumes dans de la fibre de verre.

Depuis 1981, seules les semences inscrites au Catalogue Officiel sont autorisées.
Il faut débourser chaque année 200 € pour inscrire UNE variété (une association comme Kokopelli par exemple en possède 1200 ! ).
Ce sont donc les grandes firmes et celles qui ont le moins de variétés qui peuvent se permettre de payer de telles sommes.

Seulement 4 % des semences inscrites au Catalogue Officiel sont des semences reproductibles.
Seulement 4 % des semences reproductibles sont "légales" et "autorisées".

Le but des opérations "libération des semences" est d'inséminer la nature avec des graines reproductibles ( "normales" ).

Planter des graines partout où la nature le permet redonnera un peu de "vie" à notre planète qui subit les affres des hommes.

Aller à la rencontre des paysans et des agriculteurs afin de pouvoir diffuser les informations, et donner des graines reproductibles à ceux qui acceptent d'en devenir les "parrains" en les faisant pousser .

Telle est l'opération libération des semences qui a pour objectif de redonner à la terre des graines "naturelles".