Présentation de "Semeurs Cueilleurs"


Semeurs Cueilleurs est une ONG qui s'est donnée pour but de favoriser la préservation de la Bio-diversité.

Par Tous les moyens ...


Voici diverses actions qui découlent d'un constat alarmant de la crise actuelle :


  • Mobilisation de l'opinion publique par diffusion de l'Information
  • Pression sur les organismes complices de ces méfaits
  • Préservation de la Bio-diversité et de la reproductibilité des semences
  • Opérations "libération des semences" en plantant des semences reproductibles en pleine nature


« L'Homme est en train de scier la branche sur laquelle il est assis. »


« Lorsque le dernier arbre sera coupé et le dernier poisson pêché, l'Homme comprendra que l'argent ne se mange pas. »


Deux citations afin de débuter ce désolant constat qu'est l'état de la biodiversité actuelle ainsi que la relation qu'entretient l'Homme avec la Nature.

Au regard des chiffres et des faits, nous nous retrouvons devant une situation de crise pouvant mener à de grands dangers.


En effet, 90 % de la biodiversité mondiale a disparu.


Sachant que 80 % de la biomasse vivante se trouve dans le sol, il est alarmant de constater que 90 % de l'activité microbiologique des sols en Europe est morte.

Un des résultats de cette observation est que la population de vers de terre dans les sols est passée en 20 ans de 2 Tonnes de vers de terre par hectare à seulement 50 Kilos.


Un problème inquiétant issu des modes de culture et de consommation moderne est la dangereuse avancée des déserts.

Le désert progresse à une vitesse de 10 Millions d'Hectares par An et pour avoir de nouvelles terres cultivables, les humains détruisent 17 Millions d'Hectares de forêt à l'année !


Le mode de culture est industriel et est intimement lié au mode de consommation ( super-hyper marchés, surpopulation citadine ... ).

L'industrie agro-alimentaire, de par des techniques de labourage intensif, a réduit à néant la capacité des sols d'absorber l'eau ( 150 mm d'eau / heure pour les Forêts et 1 mm d'eau / heure dans les « labours » ).

 

 

 

1914

1948

1992

CHOU

 

Calcium


Magnésium


Fer

 

 

248


66


1,5

 

 

38,75


29,6


5,7

 

 

47


15


0,59

LAITUE

 

Calcium


Magnésium


Fer



265,5


112


94

 

 

38,5


31,2


26,25

 

 

19


9


10,5

EPINARD

 

Calcium


Magnésium


Fer

 

 

227,3


122


64

 

 

71,75


125,4


80,15

 

 

99


79


2,7

EVOLUTION DE LA TENEUR EN NUTRIMENTS DES ALIMENTS

 

 

Il est important de noter la place de choix de la France dans cette consternante catastrophe.

La France est le pays d'Europe qui utilse le plus de pesticides, elle en consomme même 10 fois plus que les U.S.A.

« Le pays des droits de l'Homme » est passé en 20 ans de 10 espèces de Blé cultivés à seulement 2 ( Blé dur et Blé tendre ).

Il est aussi révoltant de constater que l'autonomie alimentaire dans les régions de France s'élève seulement à 20 % !



Deux dates sont imortantes dans cette « histoire » :


  • 1986, où la section « Microbiologie des sols » a été purement et simplement suprimée dans les facultés d'agronomie. Au niveau mondial.

La résultante est que la plupart des agronomes ne savent même pas que le sol est vivant .

On atteint parfois même des paroxysmes d'abérrations lors de cultures «hors-sol » où l'on fait pousser des fruits et des légumes dans de la fibre de verre.


  • 1981, l'année où le catalogue officiel des semences a été adopté.

Ce catalogue est des plus pernicieux car seules les semences inscrites dedans sont autorisées.

Il faut débourser chaque année 200 € pour inscrire UNE variété au cotalogue ( une association comme Kokopelli en propose plus de 1200, elle ne peut donc pas se permettre de payer cette somme ).

Ce sont donc les grandes firmes et celles qui ont le moins de variétés qui peuvent se permettre d'inscrire leurs semences ( OGM ) au catalogue officiel.

De plus ce catalogue favorise les Organismes Génétiquement Modifiés, car pour y être inscrit il faut que la semence subisse de tests de « stabilité et homogénéité des graines » ( allez expliquer aux bureaucrates qu'une semence évolue d'année en année dans la nature ) .

 

 

De 1950 à 1975 il y a eut 91 variété de « créées »

De 1975 à 2000 il y a eut 3244 variétés, soit 35 fois plus ( ces 3244 variétés sont évidemment « hybrides », ce sont des « clones », des OGM )


Seulement 4 % des semences inscrites au catalogue sont des semences reproductibles, donc seulement 4 % des semences reproductibles sont légales et autorisées, le reste sont des semences stérilisées obligeant à en racheter chaque année.


                            En conclusion, il semble important de préciser qu'un français consomme 1,5 Kg de pesticides par an du à son alimentation.

Au regard de ces faits, il apparaît alors vital d'agir au plus vite en militant POUR une agriculture biologique raisonnée et en harmonie avec l'écosystème.

Consommer des produits locaux de saison est le meilleur moyen de faire entendre votre voix. Dans notre société consumériste, la carte bleue a souvent plus de poids que le bulletin de vote.

Ne soyons plus dupes de ces multinationales qui font du profit sur notre santé !