NE PAS LABOURER (Microbiologie des sols)

Publié le par semeurs ceuilleurs

NE PAS LABOURER
(Microbiologie des sols)


Nous pensons qu'il faut nécéssairement travailler et retourner la terre afin d'avoir de bonnes récoltes.
Mais les Anciens ne labouraient pas.
Ils avaient compris que la nature est un cycle et qu'il faut respecter les écosystèmes.

Voici un schéma explicatif démontrant qu'en labourant la terre (parfois jusqu'à 30 Cm dans les "Labours Profonds"), nous bouleversont l'écosystème et le cycle de la nature ... :



En effet, du fait d'un labourage du sol, la couche supérieure de la terre (les matières organiques en décomposition, ou Humus, riche en vie microbienne aérobie, dont se nourissent les vers de terre) se retrouve inversé avec la deuxième couche (riche en minéraux lessivés par l'Humus) .

Il en résulte une perturbation immense du cycle de la nature car :


     1 /      Les vers de terre ne remontent plus à la surface pour leur nourriture, ce qui est une catastrophe pour plusieurs raisons :

     - Les vers de terre, en passant régulièrement de la seconde à la première couche de terre pour chercher leur nourriture, "aérent" le sol. Les Anciens les appelaient les "laboureurs".
Les trous laissés par leurs passages permettent une bonne absorbtion de l'eau par le sol.
Celà évite et prévient de l'Erosion.

     - C'est dans l'intestin du ver de terre que se forme la substance la plus complexe au monde chimiquement : le "complexe Argilo-Humique", qui est vital pour une bonne fertilité de la terre.



     2 /      Les microbes aérobies meurent à cette profondeur, car il n'y a pas assez d'air, et les microbes de la couche plus profonde qui se retrouvent en surface, ils meurent aussi car ils sont anaérobies, et meurent au contact d'oxygène.

Cette vie microbienne est la base de la fertilité de la terre (Humus) et tout simplement la base du cycle de la vie.



En clair ... :

La terre se meurt peu à peu.
Elle devient incapable d'absorber l'eau des pluies (un sol de Forêt à une capacité d'absorbtion de 150 mm d'eau par Heure, alors qu'un sol de Labours à une capacité de seulement 1 mm d'eau par Heure).
Car la terre devient compacte et n'est plus aérée par les passages des vers de terre qui remontent pour se nourir. De plus leur "nourriture" (microbes aérobies) se retrouvent en profondeur.
La matière organique en décomposition, qui génère l'Humus et permet de filter vers le sol plus profond tous les minéraux, se retrouve en profondeur : la vie microbienne meurt, la décomposition de la matière organique cesse, les minéraux ne sont plus filtrés en profondeur, le sol n'est plus aéré ... bref :

Non seulement quand viennent les temps de pluie l'eau n'est plus absorbée par le sol et devient de la boue en emportant la terre dans les fleuves : c'est l'Erosion des sols (10 Millions d'Hectares par An de désertification mondiale dus à l'érosion)

Mais en plus votre sol ne contient plus de vie organique et microbienne.
Il est tout simplement mort.

Donc ... :

Renseignons-nous sur les techniques de cultures alternatives comme :

     -
Masanobu Fukuoka, ou comment cultiver avec 4 principes simples :

- NE PAS CULTIVER,
- PAS DE FERTILISANT CHIMIQUE OU DE COMPOST PREPARE, 
- NE PAS DESHERBER, NI MECANIQUEMENT, NI AUX HERBICIDES, 
- PAS DE DEPENDANCE ENVERS LES PRODUITS CHIMIQUES

Lien 1   /   Lien 2   /   Lien 3   /   Lien 4


     - Le B.R.F. (Bois Raméaux Fragmentés)
Lien 1   /   Lien 2   /   Lien 3   /   Lien 4   /   Lien 5   /   Lien 6  


        - La Permaculture
Lien 1   /   Lien 2   /   Lien 3   /   Lien 4   /   Lien 5   /   Lien 6   /   Lien 7


Et bien d'autres solutions alternatives, en cherchant on en trouve !

Commenter cet article

RENE 15/05/2017 23:41

Ce post part du principe qu'il est nuisible de retourner la terre en labourant parceque (en bref) ça chamboule les milieux et que les vers de terres ne remontent plus ! C'est vraiment prendre les gens pour des demeurés et c'est écrit par un ignare . Les lombrics se répartissent en trois grandes classes d'anélidés Les épigés Ver de terre (Oligochaeta, Lumbricina).De petite taille-plusieurs variétés distinctes 4-6 cm ou jusqu'à 15 cm, ils se nourrissent de la litière déjà bien fragmentée par les cloportes, les larves de coléoptères etc (résidus de feuilles mortes notamment). Ils vivent parfois très près de la surface du sol , ce sont ceux qu'on utilise pour la pêche à la truite .
Les endogés De taille moyenne de 15 à 30 cm, ils consomment la matière organique dispersée dans la partie minérale du sol, en en ingérant de grandes quantités. Ces deux types de vers de terre creusent des galeries horizontales.
Les anéciques ,enfin de grande taille parfois plus d'un mètre pouvant aller jusqu'à 2 , ils évoluent dans de profondes galeries verticales afin d'aller en surface ingérer des matières organiques. En clair il n'est pas nuisible de retourner la terre les lombrics passent leurs temps à faire passer la matière végétale de la surface vers la profondeur ;la troisième classe ne creuse que verticalement mais des galeries allant jusqu'à plusieurs mètres de bas en haut . Dire qu'il est nuisible de faire passer de la terre végétale de la surface à une profondeur de 30 cm , si ce n'était pas ridicule ce pourrait être comique mais ça procède d'une méconnaissance crasse du fonctionnement biologique du sol . Il faut aussi savoir que la masse organique vivante que constituent les différentes espèces de lombrics est en masse totale la principale constituante du monde vivant de la planète . On estime qu'il y a plus de trois tonnes/ hectares de lombrics . Ce sont eux les artisans de la fabrication du sol nourricier depuis plusieurs millions d'années ; les réduire à des vers de composts est bien dans la façon caricaturale et totalement réductrice des méchants cons de tendance américano-gaïa branchés new-age à dreadlocks qui ne voient le monde qu'à travers leurs lunettes rondes et bleues façon Janis Joplin shootée au papier buvard .Ils nous bassinent avec les moyens considérables fournies par des ONG à la petite semaine pour dépeindre une planète dans laquelle il faut aimer les chats , ne pas manger de lapin , être vegan et révérer les brins d'herbes tout en haïssant les éleveurs mais ont une profonde aversion pour la science , c'est dommage ça leur éviterait de raconter des conneries graves et de faire croire que tout fonctionne avec l'antropocentrisme pour moteur . Qu'on veuille à tout prix valoriser les techniques de d'agroforesterie (permaculture) en agriculture maraichère part d'un bon sentiment mais il n'est pas utile de vouloir dénigrer tout autre système de culture du sol . https://www.omlet.fr/.../a_pr.../les_types_de_vers_de_terre/

Alban 17/05/2017 22:51

C'est nuisible.

Quoi que tu en dises.

Le labour avec un animal et pas plus de 10-15 cm du sol pourquoi pas, mais c'est déjà passer à côté d'autre solutions.

Enterrer la matière, surtout à 30 cm c'est con et contre productif mais bon... Rene je sais tout et je crache sur le monde devrait revoir son savoir vivre.

moi 05/07/2016 15:24

Erreur dans le lien :
- La Permaculture ... Lien 3
demande :
Administration de Django

moi 05/07/2016 15:26

Et lien mort en Lien 2

Gential 04/07/2016 09:22

Je tombe par un hasard total sur votre blog. J'ai relevé une faute d'orthographe dans le titre. On écrit cueilleur et non ceuilleur.
Bien à vous.

Arthur 12/05/2017 22:05

Pas que dans le titre. Jed me suis arrêté après le 1er paragraphe. C'est trop pénible à lire malgré l'intérêt du sujet traité :-(

nous bouleversonT l'écosystème ---->>>> "nous bouleversonS l'écosystème"

Jean-eude 02/06/2016 13:40

merci c'est pour un exposé

abisofiane 07/05/2016 11:17

Le fait de labourer la terre n'est pas un problème pour cette dernière car pour semer il faut bien labourer. Ce qui nuit à la terre c'est lorsqu'on utilise des socs énormes pour retourner la terre à une profondeur de plus d'un mètre de profondeur ( on appelle ça le défonçage du sol). Dans ce cas on laisse la terre se reposer pendant une année ou deux.C'est ce qu'on appelle laisser la terre en jachère.Sinon la production est nulle.

Alban 17/05/2017 22:55

Pour semer il faut des graines, pas une charrue.
C'est étrange mais mon sol je le travail une fois, décompaction si besoin, point barre. Le reste se fait tt seul.